Le Logis met les dames du club à l'honneur

Club - par Perrine Gerlage, le lundi 08 mars 2021 à 08h00

Les dames à l'honneur

Les dames du Logis à l'honneur

Dans le cadre de la Journée internationale des Femmes (le 8 mars) et la Semaine des droits des Femmes (du 6 au 14 mars), le Logis tient à mettre les dames à l'honneur en l'espace d'une semaine, du 8 au 14 mars.

Qu'elles soient joueuses, mamans, encadrantes, sponsor du club, ... notre gratitude envers elles, qui ont joué et jouent encore un rôle au sein de notre club, est grande et nous voulons marquer le coup en les remerciant, les félicitant et en les motivant de continuer à faire ce qu'elles font pour notre beau club.

Découvrez chaque jour, du 8 au 14 mars, le portrait de plusieurs de ces dames sur cette page.

Bonne semaine des droits des femmes !

Les portraits

  • Pauline Coppens
  • Pauline, maman d'un joueur

  • En tant que maman, qu’est-ce qui t’a donné envie de donner un coup de main au club ?

    J'ai découvert le Logis via mon fils, quand il m'a demandé de l'inscrire à un stage, et dans la foulée aux entraînements au club et à ceux de l'école.  J'ai tout de suite compris son enthousiasme quand j'ai découvert le club et son ambiance qui mêle accueil chaleureux, discipline, bienveillance et apprentissages de grande qualité, tout ce dont nos jeunes ont besoin pour grandir sainement. Et j'ai aussi découvert les nombreux bénévoles qui participent au succès et au bon déroulement des stages, compétitions et autres festivités. Tout cela m'a donné envie de m'impliquer dans la vie du Logis, une contribution qui est aussi un remerciement pour le formidable travail mené tout au long de l'année par l'équipe du club.

  • Sandrine Deheu
  • Sandrine, ancienne joueuse

  • En tant que capitaine et ancienne joueuse du club, qu’est-ce que le ping t’a apporté ?

    J'ai découvert le tennis de table très tôt dans ma vie (à +- 10 ans). Ce sport m'a appris la patience, l'esprit d'équipe mais aussi de compétition. La gestion du stress et la peur de gagner sont deux paramètres qu'il a fallu maîtriser également. La plus importante trouvaille a été l'amitié solide avec certaines personnes. D'ailleurs, je suis arrivée au Logis grâce à l'Amour. En effet, le tennis de table m'a permis de faire la connaissance de mon mari, grâce à plusieurs circonstances qui ont fait que ...;-). Je pensais arriver dans un "grand" club impersonnel, dans lequel il y avait beaucoup de petits groupes, mais au contraire, j'ai découvert un club uni, amical, festif. J'ai été super bien accueillie ! Dans ce club, j'ai fait la connaissance de beaucoup de personnes géniales ! »

  • Sophie Devos
  • Sophie de Vos, 1ère Echevine

    Espaces Publics , Mobilité, Culture, Bibliothèques, Participation Citoyenne

  • Sophie tu faisais office de bourgmestre quand le Logis a organisé le dernier match de Jean-Michel Saive. Quelles sont à tes yeux les retombées positives pour la commune ?

    Les années passées par Jean-Michel Saive au Logis ont été un super plus pour notre commune. Une fin de carrière en fanfare, une ambiance de feu à chaque match et un super modèle pour nos jeunes !

  • Quels sont pour toi les atouts d'un club comme Le logis pour la commune d'Auderghem ?

    Comme la plupart de nos clubs qui s’occupent de dizaines de jeunes, les valeurs que le Logis inculque à notre jeunesse sont des acquis pour toujours et des repères pour évoluer dans la vie : fairplay, rigueur, esprit d’équipe, partage et convivialité !

  • Fabienne Bouhon
  • Fabienne, encadrante baby-ping

  • Tu as créé le babyping. Qu’est-ce que ça apporte au tennis de table ?

    « Nous voyons plusieurs avantages à inscrire son enfant au babyping, miniping. Tout d'abord, donner le goût du sport. Ensuite permettre de bouger, de se socialiser dans un contexte différent que les milieux familial et scolaire. Les enfants vont pouvoir travailler leur motricité fine et globale ainsi que la coordination des mouvements et l'endurance. Et enfin, les séances vont permettre à l'enfant de découvrir le tennis de table de manière ludique et sportive.

    <
  • Isabelle Sosnowski-Bochar
  • Isabelle, maman d'un joueur

  • En tant que maman, qu’est-ce qui t’a donné envie de donner un coup de main au club ?

    Je trouve que c'est une chance pour mon fils Laurent de pouvoir participer à un stage de ping pong aussi qualitatif. Il y apprend non seulement la technique mais aussi les règles de savoir vivre ensemble. Il bénéficie de repas chauds de très bonne qualité, réalisés par des "anciens" super motivés et cela m'a donné envie d'apporter ma petite pierre à l'édifice. Cela fait donc quelques années maintenant qu'en fonction de mes disponibilités, je les aide en faisant la vaisselle ou en débarrassant les tables. C'est une belle expérience humaine.

    <
  • Véronique Pirson
  • Véronique, participante au projet BELA

  • Véro, tu participes au projet féminin du club (BELA). Qu’est-ce qui t’a attiré dans ce projet ?

    J’ai commencé les activités Bela en septembre 2020. J’ai d’abord rejoint le groupe de la balade méditative. Ensuite, j’ai également intégré le cours de gym sur ballon. Je trouve intéressant que le Logis donne accès à des activités autres que le tennis de table, surtout quand on ne le pratique pas… C’est une belle occasion de s’ouvrir à d’autres disciplines sportives, orientées vers le bien-être.

    Cela m’a permis aussi de faire de nouvelles rencontres et de créer des liens. Au fil du temps, la balade méditative est devenue mon « rituel du jeudi ». J’ai découvert de nouvelles méthodes de méditation et me suis vraiment rendue compte de tous les bienfaits de la forêt, une véritable aubaine en ces temps de confinement. Et de plus, Annick, qui coordonne Bela, a l’art de nous dénicher des petits coins de paradis de notre forêt bruxelloise ! Au fil des semaines s’est créé un groupe de personnes très sympathiques, que je vous invite d’ailleurs à rejoindre !

    <
  • Marine Maeck
  • Marine, ancienne joueuse

  • En tant qu’ancienne joueuse du club, qu’est-ce que le ping t’a apporté dans ta vie ?

    Le ping m a apporté tellement de choses... D’abord du stress (Kik et Alain pourront en temoigner... j’ai versé quelques larmes hahaha). Plus sérieusement, de la vigueur, du contrôle de soi (parfois dur, dur!). Mais aussi, des rencontres (et c’est sans doute le plus important)! Le Logis, des souvenirs, des amis, une 2 ième famille!! Et je sais que si je retourne demain au club, je serai accueillie les bras ouverts !!

    <
  • Serafina La Monica
  • Serafina, membre du comité des fêtes

  • En tant que cheville ouvrière du comité des fêtes, qu’est-ce qui t’a motivé pour t’investir ?

    Pourquoi ? Mais rien de plus simple une ambiance du tonnerre et une envier de faire plaisir à tous les membres du club. Mais aussi l’amour de mon métier.

    <
  • Eloïse Defosset
  • Eloïse Defosset, 4ème Echevine

    État Civil, Population, Affaires Européennes, Sports, Animations

  • Eloïse tu es notre échevine des sports d'Auderghem. Quels sont les points forts d'une femme dans cette fonction qui est souvent attribuée aux hommes ?

    Aah cela, c’est à vous de me le dire... Vous avez côtoyé mes prédécesseurs qui étaient tous des hommes ; peut-être voyez-vous des qualités en moi qu’ils n’avaient pas :-) Personnellement, je suis de nature fonceuse et lorsque j’ai un objectif à atteindre, je m’y donne à 100% peu importe les difficultés au passage. Je n’ai pas peur de faire entendre ma voix et de relayer les réalités de terrain. J’ai la chance de travailler avec des femmes ayant des fonctions dirigeantes - que ce soit mes collègues au sein du Collège échevinal où nous sommes en majorité d’ailleurs ou dans ma fonction à la Police Fédérale - et croyez-moi, on s’accorde toutes à dire que nous avons une meilleure résistance au stress, une bonne capacité d’adaptation, des performances organisationnelles indéniables et nous savons ce que nous voulons :-) Et puis, ce n’est pas parce que je suis une femme que je zappe la 3ème mi-temps !

T’as une vue sur toutes les disciplines de notre commune, peux-tu nous dire si pour toi le Logis se démarque dans un domaine qui le touche ?

C’est un club familial, très bien organisé, professionnel avec un super staff motivé. L’accueil y est chaleureux. On s’y sent bien. C’est un club dynamique qui met tout en œuvre pour permettre à tous ces membres de pratiquer leur sport favori dans les meilleurs conditions possibles avec un encadrement à la pointe. Quel plaisir de voir le centre sportif animé tous les jours par les entraînements, compétitions, matchs, tournois, stages organisés à chaque période de congés scolaires ou encore, par les soirées pour célébrer leurs nombreuses victoires. Malgré la période de crise sanitaire et les mesures strictes à respecter, Le Logis a toujours su s’adapter rapidement pour permettre aux jeunes de maintenir leur activité sportive en toute sécurité. Je suis fière de compter Le Logis parmi nos clubs sportifs Auderghemois. Et, mon grand-père Georges Defosset ne dira certainement pas le contraire ! :-)

  • Tamara Debremaeker
  • Tamara, sponsor du Logis

  • Tamara tu es patronne de Chrysalide une société immobilière. Tu es sponsor de notre club depuis plusieurs années. Qu'est-ce qui t'a attiré au Logis ?

    C’est grâce à ma fille que j’ai découvert le Logis lors de son inscription en 2014. Le courant est tout de suite passé avec Christophe Devaux. L’ambiance familiale et agréable du club m’a séduite et j’ai rapidement demandé comment faire partie des sponsors. Mon agence immobilière étant sur Auderghem, c’était une évidence de soutenir le club de ma fille et de ma commune.

    Que penses-tu de l'accueil des femmes aux Logis et te sens-tu à l'aise quand tu y viens ?

    Pour ma part, j’ai été vraiment superbement bien accueillie et mise tout de suite à l’aise avec les différents membres du club. Absolument rien à redire.

  • Virginie Boudart
  • Virginie, maman d'un joueur

  • En tant que maman, qu’est-ce qui t’a donné envie de donner un coup de main au club ?

    Tout d' abord, je tenais à vous remercier pour votre accueil chaleureux et humain, du changement sportif de mon fils, vous l'avez pris sur votre vigilance en plein milieu d'une saison. Tout au long de ces 4 années passées avec vous. Lyes a trouvé son sport, des amis, des coachs (super!), une autonomie, une indépendance et une progression fulgurante. Le plaisir d' aider... c' est dans ma nature ... Le comité, les bénévoles qui sans vous, il n' y aurait pas de fête, de tournois amicaux, de soirées spaghetti, de stages.... C' est simplement un juste retour de vous aider avec plaisir. Je vous souhaite de belles réussites au club pour les futurs projets en cours et ceux avenir. MERCI MERCI MERCI Je suis fière de faire partie de la grande famille du Logis. Gros bisou à tous, Virginie Boudart.

  • Martine Deltenre
  • Martine, joueuse du Logis

  • Quel est ton parcours pongistique? Que penses-tu du ping féminin?

    Un bon 45 ans de tennis de table dont les 1ères années en Fédération Ouvrière où j’étais n°1 avant de rejoindre la Royale à l’ETT Centre, entraînée par Christian Duvivier. Ensuite 22 ans à l’Avia en super puis en 1ère nationale, 8 ans à Woluwé entraînée par Yao afin d’essayer de garder le meilleur niveau possible malgré les années qui passent. 5 ans à Fleur Bleue et finalement la 1ère saison avortée au Logis en nationale 2.

    Le ping féminin, après les belles années des sœurs Germiat puis de Karine Bogaerts a considérablement perdu son niveau et son intérêt. L’interclub se résume à une peau de chagrin et bon nombre de dames jouent uniquement en messieurs, ce qui a amené une spirale négative assez rapidement.

Qu'est-ce qui pourrait être mis en place pour faire évoluer le ping féminin ?

Tout d’abord, déjà supprimer cette inégalité qui consiste à autoriser la double appartenance en messieurs et pas en dames. Nos meilleures joueuses pourraient ainsi jouer aussi bien en Belgique qu’à l’étranger. Et ensuite, exiger que les dames jouent d’abord en dames pour pouvoir jouer en messieurs.

Une autre petite idée qui est dans la tête de tant de filles depuis longtemps, est de pouvoir choisir un autre club pour jouer en dames . Beaucoup de bonnes joueuses sont dans un bon club mais dans lequel il n’y a pas de joueuses de leur niveau pour former une équipe. Pouvoir choisir une 2ème appartenance rien que pour jouer en dames, pour rassembler des copines et faire une bonne équipe, pourrait les motiver à rejouer en interclub féminin.



Voici le clap final d'une belle semaine où le Logis a mis à l'honneur des femmes jouant un rôle important pour notre club. Mais il en manque encore beaucoup, nous n'avons pas pu mettre toutes les femmes à l'honneur: nous pensons à elles et ne manquerons pas de les mettre à l'honneur à d'autres moments de l'année. Merci à toutes les femmes impliquées au Logis.

  • Les dames du Logis Auderghem

Les dernières news

Logis Auderghem

Centre sportif d’Auderghem
Chaussée de Wavre, 1690 à 1160 Auderghem
02/672 24 21 - 0486/14 40 65 - info@logis-auderghem.be